30 SEPTEMBRE – MA MERE L’ALGERIE – Festival Rumeurs urbaines

Dans le cadre de Rumeurs Urbaines, festival du conte et des arts du récit

THEATRE – CONTE

Ma mère l’Algérie

Conte populaire en hommage à la terre mère

SAMEDI 30 SEPTEMBRE
à 20h30

 Avec
Rachid Akbal, comédien

Lumières : Hervé Bontemps
Production : Compagnie théâtrale Le Temps de Vivre

Tout public à partir de 8 ans

Kaci, l’enfant-héros, guide le public dans l’imaginaire bouillonnant d’un conte populaire kabyle auquel se mêle la dure réalité de sa vie d’enfant immigré. Comme un jeu de poupées russes,ses souvenirs s’emboîtent et l’histoire se tisse avec légèretépour dire les bonheurs et les trahisons.

Premier volet de la Trilogie algérienne de la compagnie Le Temps de vivre,
Ma mère l’Algérie pose un regard tendre et émouvant sur l’immigration algérienne
en France et la complexité du lien indéfectible qui unit les deux pays.

Un conte réjouissant et bouleversant qui véhicule des valeurs universelles :
l’amour, la solidarité, la fraternité.

 

Dans le cadre de Rumeurs urbaines. Festival du conte et des arts du récit
18e édition du 28 septembre au 27 octobre 2017
Programme complet sur www.rumeursurbaines.org

n

La Compagnie théâtrale Le Temps de Vivre est conventionnée par la Région Île-de-France
au titre de la permanence artistique, par la Ville de Colombes
et subventionnée par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine.


Rachid Akbal

Temps Comédien, Rachid Akbal intègre plusieurs collectifs et jeunes compagnies, où, pendant quelques années, il s’enrichit de formes artistiques diverses. Parallèlement, il enseigne au Studio 34 puis à l’Ecole Claude Mathieu dont il est aussi l’élève. Il partage l’aventure des compagnies de rue Oposito et Annibal et ses Eléphants (festivals d’Aurillac, Chalons dans la rue, en tournée nationale et internationale).
Il s’initie également à l’univers du cirque avec l’Académie Fratellini pour des happenings cirque/théâtre, à celui du cinéma avec Jean-Patrick Lebel. Il s’inscrit alors dans le mouvement des raconteurs contemporains et développe un théâtre hybride où la narration tient une place centrale.

En tant que comédien, il travaille sous la direction de Jean-Luc Bouté à la Comédie Française, Robert Fortune, Eric Auvray et plus récemment Julien Bouffier (Costa le rouge de Sylvain Levey, 2011). Témoin de son époque, il n’a eu de cesse d’écrire et de raconter des histoires, de celle des algériens en France pendant la Guerre d’Algérie (Baba la France en 2007) à celle des années noires (Alger Terminal 2 en 2009) en passant par les récentes révolutions arabes (Samedi, la révolution en 2012). Avec Mon vieux et moi, sa dernière création, il aborde le grand âge et la fin de vie et poursuit son exploration d’un théâtre au plus près des interrogations de son époque. En 2016, avec Retour à Ithaque, reprise d’un workshop à partir de l’Odyssée d’Homère entamé deux ans plus tôt, il continue de sonder la frontière poreuse entre théâtre et récit.

Compagnie théâtrale Le Temps de Vivre

En 1992, Rachid Akbal fonde la compagnie Le Temps de Vivre avec laquelle il développe des spectacles où la narration occupe une place centrale. Implantée à Colombes (92) depuis 15 ans, la compagnie a renforcé son implication auprès des publics autour de trois objectifs : sensibiliser, former, faire circuler. En 2000, la compagnie a aussi créé Rumeurs Urbaines, festival du conte et des arts de la parole, devenu une véritable fabrique des arts de la parole rayonnant sur la boucle Nord de la Seine, de Nanterre à Garges-lès-Gonesse.


nb

PAF :
• Non adhérent.e.s 20 €
• Adhérent.e.s Le Chant des Hommes et pass festival 15 €
• -18 ans, étudiant.e.s, chômeur.euse.s 10€
• Adhésion 2017 : à partir de 10 €

RÉSERVEZ EN LIGNE DÈS MAINTENANT

Renseignements et réservations auprès de l’association
LE CHANT DES HOMMES : contact@lechantdeshommes.fr
Tél: 01 74 63 53 11 www.lechantdeshommes.fr

TAC – Territoire Art et Création
4, rue Marie-Laure, 92600 BOIS-COLOMBES
Accès en métro ligne 13 (dir. Asnières-Genevilliers), arrêt Les Agnettes ;
ou 8 minutes en train : au départ de St. Lazare, direction Ermont-Eaubonne,
arrêt Bois-Colombes (2 stations)

Les commentaires sont fermes